Quel appareil au bois, granulés ou gaz choisir parmi ce qui existe ?

choix entre chauffage bois granulés et gaz

Plusieurs types d'appareils de chauffage au bois, aux granulés ou au gaz existent aujourd'hui. Ils permettent de répondre à tous les besoins possibles. Chauffage d'appoint ou principal, type de combustible, prix, dimensions, rendement etc... Les éléments de distinction sont nombreux ! Afin d'avoir une vraie aide dans votre étude de projet, vous trouverez ci-dessous les différents appareils que vous retrouverez chez nous aux Cheminées Tesson. 

 

Le foyer fermé à bois

Un foyer fermé est un appareil de chauffage au bois posé dans une cheminée. Il est mis en place avant le montage de la cheminée, dans le cadre d'une construction ou d'une rénovation. Il chauffe par rayonnement via sa surface vitrée, et par convection naturelle en faisant entrer de l'air ambiant en partie basse de la pièce, en le réchauffant et en le distribuant. Il peut également diffuser de l'air chaud vers d'autres pièces moyennant un réseau de distribution éventuellement munit d'une turbine d'air chaud. Le foyer fermé présente de bons rendements, supérieurs à 70%, et allant même jusqu'à 84% chez Ruegg. Les foyers fermés ont une porte dite 'escamo-battante', c'est-à-dire qu'elle s'ouvre dans le sens de la hauteur (pour charger en bois) et dans le sens de la largeur (à la Française pour laver la vitre intérieure). Les dimensions varient en fonction de votre espace, et ils peuvent avoir 1 vitre, 2 vitres, 3 vitres ou 4 ou être double-face.

Tous nos foyers fermés à bois en Vendée.

 

L'insert à bois

L'insert est une cassette à bois idéale si vous avez déjà une cheminée traditionnelle en foyer ouvert et que vous voulez chauffer. Il suffira alors d'installer l'insert dans la cheminée existante. Il permet d'augmenter le rendement de manière significative, généralement il passe de 10% à plus de 75% en installant un insert dans votre cheminée. Le foyer ouvert devient donc un foyer fermé avec un insert qui ne s'ouvrira uniquement latéralement (pas de remontage vers le haut). Il émettra jusqu'à 10 fois moins de monoxyde de carbone que le foyer ouvert. L'insert peut s'adapter en angle avec 2 vitres, parfois 3 offrant une meilleure vue et un meilleur rayonnement car l'insert chauffera par rayonnement via sa ou ses vitres et diffusera l'air chaud également via une chambre de convection permettant la diffusion canalisée. L'installation d'un insert demande la vérification de la cheminée et du conduit de fumée existant car nous devons tuber le conduit. L'intégration d'un insert dans une cheminée existante est généralement l'installation la moins coûteuse du marché. 

Tous nos inserts à bois.

 

L'insert à granulés

L'insert est une cassette à granulés idéale si vous avez déjà une cheminée traditionnelle en foyer ouvert et que vous voulez chauffer avec tous les avantages que vous permettent la chauffe avec granulés. Il suffira alors d'installer l'insert à granulés dans la cheminée existante. Il permet d'augmenter le rendement de manière significative, généralement il passe de 10% à plus de 85% en installant un insert dans votre cheminée. Le foyer ouvert devient donc un foyer fermé avec un insert à granulés qui émettra jusqu'à 15 fois moins de monoxyde de carbone que le foyer ouvert. L'insert à granulés n'a qu'une vitre car le spectacle du feu n'est pas l'objectif. L'objectif c'est la performance. Il va chauffer par rayonnement via ou sa vitre et diffusera l'air chaud également par convection pulsée via un moteur. Certains inserts à granulés ont un deuxième moteur permettant la diffusion canalisée ailleurs. Avec un insert à granulés, vous profitez de la gestion chrono-thermostatique par télécommande, avec la gestion de la température et des plages horaires. Le dépôt des granulés dans un insert se fera soit par une trappe au-dessus de celui-ci, soit par un tiroir qui se retire. L'installation d'un insert à granulés demande la vérification de la cheminée et du conduit de fumée existant car nous devons tuber le conduit. 

Tous nos inserts à granulés.

 

Le poêle à bois 

Le poêle à bois, comme l'insert à bois ou le foyer à bois va utiliser la combustion de bois bûches pour chauffer la pièce. A l'instar d'une cheminée avec un insert ou un foyer fermé, le tuyau de raccordement est visible, ce qui apporte de la chaleur supplémentaire mais aussi un esthétisme différent. Le rendement est règle générale assez élevé (entre 70 et 87% pour les plus élevés chez Max Blank), leur autonomie est de quelques heures et leur inertie thermique (capacité d'un matériau à stocker la chaleur et à la restituer) est relativement limitée sauf pour les poêles à accumulation (cf voir plus bas).  La consommation d'un bois de qualité (bon essence, fendu et dont le taux d'humidité est <20%) est incontournable pour s'assurer d'une bonne combustion et éviter l'encrassement de l'appareil. Afin de répondre à de multiples demandes de design différents et à des prix hétérogènes, les fabricants d'appareils proposent aujourd'hui des gammes toutes aussi disparates les uns que les autres. Egalement, chez certaines marques comme Rais, on vous propose de customiser votre poêle à votre guise suivant des options. Le poêle à bois va chauffer par rayonnement ou convection naturelle ou les deux mais ne peut pas aller diffuser d'air chaud ailleurs, sauf pour certains modèles à turbine spécifiques ou certains types de raccordement. 

Tous nos poêles à bois.

 

Le poêle à bois à accumulation

Le poêle à bois à accumulation propose un chauffage par accumulation d'air chaud grâce aux matériaux qui le constituent. En opposition aux poêles à bois 'classiques', ils sont munis de pierre à l'extérieur, ou à l'extérieur ou les deux. Dès lors que la pierre est à l'intérieur, on appelle cela un bloc ou module d'accumulation. Ce matériel peut être en briques, en béton réfractaire ou encore en roche volcanique. Le dispositif sera placé autour du tuyau de raccordement des fumées, dans la surface haute du poêle à bois. L'objectif sera d'accumuler la chaleur produite par les hautes températures des gazs de combustion pour restituer dans la durée. Ou bien, si l'appareil est doté de pierre à l'extérieur, ce sera un habillage en pierre ollaire, en grès, en ardoise, en granit ou encore d'autres matières. Ces pierres ou blocs restituent par rayonnement de façon progressive et durant plusieurs heures même après l'extinction du poêle. La forte inertie thermique implique cependant une mise en route assez lente, soit environ 90 minutes en général avant de ressentir les effets de la restitution par pierre. Le poêle à bois à accumulation propose une autonomie généralement longue, entre 6h et 20h pour les plus lourds et par voie de logique, exige un rechargement en combustible moins fréquent que le poêle à bois classique. Souvent haut et prenant une certaine place au sol, il bénéfice de beaucoup d'avantages, mais reste plus onéreux. Le confort se paye...

 

Le poêle à granulés ou 'pellets'

Tout d'abord, le poêle à granulés utilise la combustion de granulés de bois pour chauffer votre habitat. Il s'agit de petits bâtonnets cylindriques issus du compactage de sciures de bois et de copeaux). Ecologique, son taux d'humidité est très faible et optimise sa combustion et son pouvoir calorifique. Ces granulés de bois sont stockés dans un réservoir dans le poêle dont la capacité peut varier en fonction des caractéristiques de l'appareil (généralement 20kg en moyenne). Le poêle à granulés, grâce à sa programmation chrono-thermostatique va pouvoir fonctionner à toute heure même pendant votre absence ou votre sommeil. Plus le réservoir est grand, moins votre appareil est puissant, plus l'autonomie est importante. La programmation chrono-thermostatique de votre poêle va pouvoir réguler votre chauffage selon la température que vous souhaitez, et dans les tranches horaires que vous souhaitez. Il fonctionne donc en totale auto-gestion. Son rendement est de l'ordre de 80% à 94% pour les meilleurs appareils de chez Wodtke. Cela signifie donc que 94% de vos granulés sont restitués en calorie chaude par votre poêle. Il reste toutefois primordial que nous réalisions la pose, les réglages et l'entretien car cela ne s'improvise pas. Le poêle à granulés va chauffer soit en convection pulsée avec un moteur (c'est aujourd'hui 80% des poêles à granulés) soit par convection naturelle, comme chez Wodtke où nous aurons des appareils relativement silencieux. Sur certaines gammes d'appareils, on retrouvera des poêles à granulés canalisables, à moteur qui permettrons q'envoyer la chaleur produite dans d'autres pièces adjacentes. 

Tous nos poêles à granulés.

 

Le foyer au gaz 

Le foyer au gaz va fonctionner avec un combustible gaz. Soit gaz de ville, soit gaz propane, qui vont n'avoir comme différence qu'une hauteur de flamme plus importante pour les appareils fonctionnant au gaz de ville. Le foyer au gaz, contrairement aux idées reçues, n'est pas un foyer à l'éthanol, il n'est pas toxique et la flamme ressemble véritablement à une flamme de foyer au bois. Par ailleurs, toujours contraire aux stéréotypes, le foyer au gaz chauffe très bien et très vite, par rayonnement et par convection naturelle. Le foyer au gaz est systématiquement munit d'une télécommande déportée et faisant office de thermostat. En effet, ces appareils vont permettent, exactement comme sur les poêles à granulés, une programmation chrono-thermostatique, c'est-à-dire une auto-gestion du fonctionnement de l'appareil en fonction des températures programmées dans les plages horaires.Vous pouvez également gérer la hauteur des flammes, l'allumage en même temps ou non des rampes de gaz qui vous sont proposées. Il n'y a aucun nettoyage de vitre à réaliser pendant l'année, ni de chargement de combustible à prévoir en amont ou pendant l'utilisation car le gaz est raccordé directement sur votre foyer. On chauffe sans contrainte, sans bruit, mais aussi sans le charme d'une cheminée à bois... 

Tous nos foyers au gaz.

 

 

 
By Ovny